Air : |

Services en ligne

Espace famille
Signaler
Menus de la restauration scolaire
Offres d'emploi
Retour Fermer

La Ville

Retour Fermer

Balade Quevillaise – Parcours 4 – Quartiers de ville

Etape 10 - Sainte-Lucie

Dans les années 1950, afin de répondre au problème de logement, la Ville de Grand Quevilly achète les 55 hectares de la ferme Carpentier. Le terrain, situé sur la partie agricole de la ville à la limite de Saint-Etienne-du-Rouvray, se situe en hauteur par rapport au Bourg. Les premiers pavillons y sont inaugurés en 1953. En 1954 les premiers immeubles de logement du quartier sont construits et en 1955 quasiment la totalité des 55 hectares sont absorbés. Pour réaliser le quartier Sainte-Lucie, 641 pavillons et 52 immeubles sont construits de 1953 à 1961, sur une surface d’environ 75 hectares.

  • Le quartier Sainte Lucie se caractérise par une maille urbaine lâche, des pavillons pour beaucoup qui datent de 1950, situés en retraie de voie, en milieu de parcelle relativement grande. Beaucoup sont équipées d’un garage en rez-de-chaussée ou semi-entéré. De petites sentes çà et là, comme des chemins secrets, permettent une circulation aisée.

A voir

  • Lorsque le quartier est construit, de nouveaux équipements sont pensés pour attirer les habitants. Ainsi dès 1954, l’école Césaire Levillain est achevée et l’espace vert Léo Lagrange est inauguré en 1955. Parallèlement, la place du Québec accueille commerces et services.
  • En parcourant la rue Georges Clemenceau on peut l’observer une des curiosités de la ville : la chapelle Sainte-Lucie. Construite en 1969 afin de doter le nouveau quartier d’un lieu de culte, elle est d’un style résolument moderne. Dessinée par l’architecte Alain Robinne, elle prend la forme d’une soucoupe recouverte d’ardoise.

icone ampoule

Découvrez les étapes et les parcours de la Balade Quevillaise sur la carte interactive

En savoir plus
Masquer

Etape 11 - Les écoles

On trouve à Grand Quevilly de nombreuses écoles, d’époques et de styles différents, permettant aux enfants de suivre leur scolarité à proximité de leur lieu de vie, de la maternelle au lycée. Entre l’avenue Léon Blum et l’avenue Roosevelt, on trouve un village scolaire, créé dans les années 1960, en plein cœur de la ville alors en construction. Les classes de la maternelle au collège y sont réunies, formant une petite cité au milieu de la verdure.

A voir

  • Située rue Alfred Musset, l’école primaire Salengro est la première école construite sur la partie Est de la ville. Dessinée par les architectes Godard et Pruvost, elle est inaugurée en 1937 et agrandie en 1953. Bâtie en brique et silex, elle reprend les codes architecturaux des maisons ouvrières de l’époque. Certaines sont d’ailleurs encore observables le long de la rue.
  • A l’angle de la rue Louis Ricard, on aperçoit l’école maternelle Calmette. Elle est construite en 1959 sous la direction des architectes Tougard, Fenny et Parleani. Son architecture moderne faite de lignes et de volumes simples est réchauffée par la brique rouge. Le lettrage au-dessus de la porte d’entrée vient orner la façade.
  • En continuant derrière l’école Calmette on arrive devant l’école Maryse Bastié. Elle est construite en 1957 en même temps que le lotissement situé de l’autre côté de la rue Jules Ferry. Vous pouvez remarquer l’utilisation des mêmes matériaux (moellons et tuile en terre cuite) et dessin entre le lotissement et les logements. En dehors de l’école, d’autres espaces de jeux sont visibles dans la ville à proximité des lieux d’habitation.

icone ampoule

Découvrez les étapes et les parcours de la Balade Quevillaise sur la carte interactive

En savoir plus
Masquer

Etape 12 - Maryse Bastié

Le quartier Bastié situé à la limite de Petit-Quevilly, correspond à l’une des premières zones qui ont été investies lors de l’extension de la ville. Elle est surtout composée de pavillons datant d’avant-guerre, de maisons de villes mitoyennes récentes et d’équipements publics.

Entretien avec Emmanuelle Ferret de l’atelier Ferret et Frechon, architectes – architecte du gymnase du collège Edouard-Branly :

A voir :

  • Le lotissement d’habitations situé entre la rue Jules Ferry et la rue Lamartine a été construit dans les années 1960. On retrouve les mêmes matériaux en moellons, une charpente bois recouverte de tuiles en terre cuite, dans tous les bâtiments. 123 pavillons mitoyens ainsi que quatre collectifs composent le lotissement. Les volumes, les haies végétalisées, les matériaux confèrent au quartier une grande homogénéité. Les plus curieux pourront emprunter un des chemins de terre situés rue Auguste Blanqui et découvrir le cœur de ces îlots. Un jardin semi-privé s’y cache. Il dessert chaque logement tout en offrant un cadre de vie agréable.
  • Le quartier comprend un collège et un gymnase. Le collège Edouard Branly construit en 1972 a été entièrement repensé et restructuré en 2007 par l’agence d’architectes de l’Atelier des deux anges. Le bâtiment joue sur les transparences de manière à dégager le plus de lumière naturelle possible. Le rez-de-chaussée s’ouvre sur la cour comme une place du village.
  • Le gymnase du collège Edouard Branly, inauguré en 2016, est l’œuvre de l’Atelier Féret & Fréchon Architectes. En harmonie avec son environnement, le bâtiment vient continuer la volumétrie du collège, tout en s’affirmant dans le paysage urbain. Le pliage des parois en zinc permet de dégager deux grandes salles avec des lumières et ambiances différentes.

 


Revenir au parcours précédent

Revenir à l’accueil

icone ampoule

Découvrez les étapes et les parcours de la Balade Quevillaise sur la carte interactive

En savoir plus
Masquer
Pages
|